Témoignages

Sylvie Durivage Donatrice de la Fondation David Chiasson
Entretien avec Mme Durivage

Pégase :

Pourquoi avez-vous choisi de financer le programme de la Fondation David Chiasson « Classe des Maîtres »?

Mme Durivage :

Il s’agit d’un projet de tournée de conférences dans les écoles que je veux voir se matérialiser. Ce programme me tient à cœur car il assure un volet éduction par la vulgarisation et la diffusion de la connaissance auprès de la population scolaire.

Pégase :

Pourquoi la Fondation David Chiasson plutôt qu’une autre?

Mme Durivage :

Après quelques passages personnels à la clinique Nouveau Départ, je sais qu’il s’agit d’un centre médical et thérapeutique complet qui assure un suivi thérapeutique individuel et de groupe continu. La dévotion de son personnel m’étonne toujours, qui, contrairement à d’autres cliniques publiques, ne nous accueille plus après 3 rechutes!

Pégase :

Pensez-vous que cela va transparaître dans les projets que la Fondation organise?

Mme Durivage :

Je le crois profondément et je pense que mon financement pourra contribuer au mieux-être de ma communauté.

PENSÉES DU PERSONNEL DE SANTÉ ET THÉRAPEUTIQUE

Donner à l'autre: Ce concept si vieux et si jeune dans un mode de vie… Je rends hommage à la Fondation David Chiasson, à celui qui porte ce nom et à celui qui tient à la pérennité de son legs : son père Dr. Jean-Pierre Chiasson. Que cette nouvelle ère puisse éclairer la dignité de notre restauration dans la phase postcure. Que ce long trajet puisse aussi être la maison d’édition : « mettre des mots sur les maux ».

Gilles B Leblanc, T.S.P., Psychothérapeute

 

Maintenir son abstinence c’est comme s’entraîner tous les jours : cela exige que je reconnaisse à chaque instant mon impuissance devant les substances. Pour bénéficier d’un sursis quotidien, peu importe les problèmes qui surviennent chaque jour, je peux avec les outils qu’on m’a transmis et l’aide que je demanderai et que j’accepterai, conserver ma liberté devant une dépendance puissante, déroutante et sournoise.

Michelle Bernard, B.Sc., Thérapeute, Coach

 

 

On change rarement par vertu, mais plutôt par nécessité lorsque nous sommes suffisamment perturbés pour qu’un changement soit désiré! Cela donne naissance à notre motivation et c’est pour cette raison que lorsqu’on est prêt : c’est le temps d’agir!

Gina Rubini, M.A.

 

Saisir le moment présent est aussi une façon de garder l’espoir jusqu’au dernier souffle!

Tania Pampoulova, M.Sc.

Clinique 
Nouveau Départ

clinique nouveau depart home0

Visitez le site

Rejoignez-nous
sur

Web Facebook Metro icon