La dépendance

home 2La dépendance: un constat alarmant

L’alcoolisme, la toxicomanie et les autres formes de dépendances sont des maladies qui touchent ou qui toucheront directement plus de 1 660 000 Québécois au cours de leur vie. On parle ainsi de 20 % de la population soit 1 personne sur 5.

Le Centre canadien de lutte contre l’alcoolisme et les toxicomanies évalue les coûts annuels de l’abus de substances à 8,7 milliards de dollars pour le Québec. Ce montant comptabilise les coûts des pertes de productivité, des soins de santé et des applications de la loi.

19 % des jours d’hospitalisation de courte durée ainsi que 21 % des décès sont directement attribuables à ces maladies.

Références :
  • Les coûts de l’abus de substances au Canada 2002 – Le centre canadien de lutte contre l’alcoolisme et les toxicomanies. (Mars 2006)
  • Troubles mentaux, toxicomanie et autres problèmes liés à la santé mentale chez les adultes québécois – Institut de la statistique du Québec. (Septembre 2008)

Au-delà des chiffres, une profonde souffrance humaine

Les troubles liés à l’utilisation de substances et autres comportements dépendants ont des répercussions importantes au niveau social, professionnel, familial et personnel. Ils causent d’énormes souffrances ainsi qu'une désorganisation financière, familiale et sociale qui affecte les membres de la famille, les proches et les organisations.

Une maladie fantôme

Nous connaissons tous quelqu’un qui lutte ou qui a lutté contre cette maladie. Contrairement à la déficience physique, une condition que l’on est souvent en mesure de visualiser (personnes en fauteuil roulant, ayant subi une amputation, avec un chien-guide ou avec une canne, etc.), les dépendances sont des maladies fantômes qui sont invisibles dans notre société. Cependant, l’énorme souffrance qu’elles engendrent est bien réelle quoique trop souvent taboue.


Une maladie qui n’agit pas seule

La toxicomanie se présente souvent avec d’autres problèmes de santé mentale comme la dépression, l’anxiété, les psychoses, les névroses, etc. On estime que la moitié des patients traités en psychiatrie ont des problèmes de toxicomanie. Ces situations exigent des traitements spécialisés.

espoir toxicomanieL’espoir de la guérison

Face à ce fléau, il y a heureusement de l’espoir, car la dépendance est une maladie qui se soigne.

Un investissement rentable et pertinent

Face à cette maladie, nous estimons que:

chaque 1$ investi en prévention, en traitement et en réadaptation sociale permet de réaliser des économies de plus de 10$.

Et c'est sans compter les profondes et douloureuses souffrances humaines non quantifiables qui peuvent ainsi être épargnées aux malades et à leur famille. 

Clinique 
Nouveau Départ

clinique nouveau depart home0

Visitez le site

Rejoignez-nous
sur

Web Facebook Metro icon